Mutuelle et assurance santé pour chat

Souscrire son animal de compagnie à une assurance, bien que non obligatoire, aide le maître à faire face aux différents frais de son animal de compagnie si jamais celui-ci cause des torts, tombe malade ou est victime d’un accident. Notre site spécialisé dans les assurance chat pas cher, vous propose de comparez gratuitement les meilleures offres de mutuelle chat disponible sur le marché. Tout ce que vous avez à faire, c’est de remplir correctement les champs çi dessous, il vous sera ensuite proposer les meilleures offres d’assurance correspondant à votre cherche. Notre comparateur d’assurance santé pour chat en ligne est gratuit et sans engagement. Libre à vous de souscrire ou non votre chat aux assurances maladie qui vous sera proposé.

Pourquoi assurer son animal de compagnie ?

Assurer un animal de compagnie renvoie à 3 principaux avantages, entre autres, garantir une longue vie à l’animal, pourvoir la responsabilité civile du maître en cas d’accidents et assurer une bonne santé à l’animal.

  • Lui garantir une longue vie

L’assurance animale concerne exclusivement les chats et les chiens. Pourtant, beaucoup de ménages français possèdent d’autres animaux domestiques comme les rongeurs, les oiseaux, les chevaux ainsi que d’autres Nac (Nouveaux animaux de compagnies, nom inventé depuis 80) comme les furets, les serpents… Assurer son animal domestique lui assure une longévité, fruit des différentes prises en charge. Selon le Livre de Guinness Records (édition 2007), le plus vieux chat du monde a pu survivre jusqu’à 38 ans grâce aux soins de son maître.

Quand l’animal est assuré, les soins indispensables dont il doit bénéficier chaque année comme la vaccination, la vermifugation, les traitements antiparasitaires ne poseront pas de problèmes. Les propriétaires n’auront aussi plus du mal à consulter un vétérinaire en cas de petite blessure (par exemple la formation d’un abcès…) ou d’une baisse d’énergie (comme un changement d’attitude soudain…) de l’animal. Cette mesure aide aussi le maître à faire face aux fragilités « naturelles » de l’animal comme des pathologies bien ciblées…

  • Assurer sa responsabilité civile

Il arrive habituellement qu’un animal de compagnie cause des dégâts ou des blessures auprès des tiers. Or, faire face à ces dommages peut s’avérer coûteux, car la responsabilité du maître est engagée. Eh oui, c’est prévu par le Code civil, dans son article 1385 : « le propriétaire est responsable de son animal même si celui-ci s’est égaré ou a échappé à sa surveillance ». Il est essentiel de souscrire son animal à une assurance responsabilité civile même s’il n’est pas dangereux. Celle-ci prendra en charge toutes les dépenses liées aux préjudices causés par l’animal.

Les ménages qui détiennent des chiens de la catégorie « d’attaque » : chiens de berger et de bouvier (excepté les chiens de bouviers suisses) et/ou la catégorie « de défense » : chiens de type pinscher et schnauzer, molossoïde, chiens de bouviers suisses, doivent obligatoirement souscrire ces animaux-là à une assurance.

  • Lui fournir une meilleure santé

Les mutuelles de santé pour les chats et les chiens fonctionnent à peu près les mêmes que celles de leur maître. Ce que vous feriez pour vous, pourquoi ne feriez-vous pas de même pour votre animal de compagnie ? Tout l’amour que vous éprouvez pour votre bête doit se traduire par des soins, surtout, de santé.

Rien de plus formidable que d’offrir une protection complète pour son animal en le souscrivant à une assurance maladie. Si vous consultez des vétérinaires, les frais sont allégés grâce à l’assurance. Il faut à tout prix miser sur le bien-être de votre compagnon même s’il existe certaines conditions concernant l’âge de l’animal, sa vaccination et son marquage.

Les lapins, les furets ou les rongeurs de petite taille peuvent être assurés sans problèmes contrairement à certains oiseaux et poissons, exclus de l’assurance. La plupart des assureurs ont aussi du mal à accepter à assurer les Nac comme le phalanger volant, le renard des sables, l’axolotl ou le monstre d’eau, le python birman, la tortue…

Quel type d’assurance animal domestique choisir ?

L’assurance pour animal de compagnie est généralement conçue pour offrir les soins nécessaires aux chats et chiens. Le propriétaire ayant souscrit son animal à une assurance voit ses dépenses réduites en cas des soins vétérinaires ou des frais médicaux connexes, car c’est l’assurance qui va s’occuper d’une partie considérable du remboursement.

  • Offres forfaitaires d’assurance

Chaque assurance a sa propre formule. Les assureurs garantissent, le plus souvent, les accidents, les maladies, les soins dentaires, les protections additionnelles (thérapies alternatives ou comportementales et appareils médicaux), les soins préventifs (examens et vaccins annuels, test du dépistage annuel du ver du cœur, hémogramme annuel de routine, analyse d’urine annuelle de routine, examen des selles et vermifugation, médicament pour le contrôle des puces, médicament préventif contre le ver du cœur…). Il est vivement conseillé de ne choisir que la formule qui répond à vos besoins financiers présents et futurs. Vous pouvez aussi choisir un type d’assurance spécifique à votre animal de compagnie.

  • Assurance chat

L’objectif de ce site est de comparer les assurances chat, mais cela ne nous empêche pas de vous mettre au courant de tous les types d’assurances pour animal de compagnie. Il est conseillé pour les propriétaires d’assurer la responsabilité civile de leur chat à une assurance même si ce n’est pas obligatoire. Le maître de l’animal est responsable si son chat cause des dégâts à des tiers même s’il s’était perdu ou échappé.

Contrairement aux chiens, il n’existe aucun classement de risque pour les chats, mais ils peuvent très bien causer des préjudices envers les autres ou tout simplement pour leurs biens comme les griffures… Si votre chat est assuré, les éventuels frais causés par des accidents sont supportés par l’assurance.

Si le chat subit un accident ou tombe malade, la mutuelle chat pas cher couvre tous les frais vétérinaires selon la formule choisie par le propriétaire en fonction de son budget. Aussi, différentes formules sont proposées par les assureurs en fonction des risques que le maître veut couvrir. Il est conseillé d’assurer le chat entre l’âge de 2 mois et 5 ans à la date de souscription sinon ça poserait des difficultés. Généralement, l’assurance chat varie entre 5 et 15 euros par mois.

  • Assurance chien

Tout comme l’assurance chat, celle des chiens n’est pas non plus obligatoire sauf si l’animal est qualifié de dangereux. Parmi les 10 catégories de chiens classés par les instances officielles de la cynophilie, la fonction destinée à un chien peut être reconnue suivant son appellation. Les chiens d’attaque et de défense doivent être assurés. L’assurance des autres catégories, comme les terriers, les teckels, les chiens de type spitz et de type primitif, les chiens courants et les chiens de recherches au sang… n’est pas obligatoire.

Le propriétaire a le choix d’inscrire ou non son chien soit à une assurance responsabilité civile (sauf les chiens risqués) ou mutuelle santé. Chaque assureur a ses propres critères en ce qui concerne l’assurance santé pour chiens comme la race ou la taille du chien et l’âge. Pour ne pas avoir des problèmes, il faut que votre animal soit âgé entre 2 mois et 10 ans à la date de souscription, surtout si vous prévoyez de l’utiliser dans le cadre professionnel. Les ménages qui veulent assurer leur chien doivent penser à débourser par mois entre 10 et 25 euros.

  • Assurance des Nac

Les ménages qui possèdent des Nouveaux animaux de compagnie pensent, la plupart du temps, que les assurances couvrent les dépenses pour chat et chien seulement. Il existe, pourtant, des formules bien adaptées à ces animaux. L’assurance couvre, en fait, le risque maladie, le risque d’accident voire même le risque de décès. Certains mammifères comme les furets, les rats, les lapins, les hamsters, les cochons d’Inde … ainsi que les reptiles, les oiseaux, certains insectes… sont pris en charge par une assurance Nac.

Le choix d’assurance Nac doit correspondre aux besoins du propriétaire. En faisant appel à un comparateur d’assurance, il connaîtra la formule qui lui convient. Les modalités sont à peu près similaires que celles qui régissent les assurances pour chats et chiens. L’on sait aussi que le furet est le 3ème animal domestique en France derrière le chien, mais le chat est au premier rang. Par conséquent, si vous voulez assurer un furet, il faut que votre animal soit marqué par une puce électronique, vacciné et enregistré. Tous les types de Nac ne sont pas soumis à ces exigences, par exemple les rats, les lapins…

Les dernières statistiques montrent qu’on compte à peu près de 4 millions de Nac, soit entre 5 et 10% des animaux domestiques en France. Les foyers français ont été séduits par ces animaux vu qu’ils ne sont pas si incommodants et non pas très difficiles à entretenir… L’assurance des Nac prend en charge les frais vétérinaires, les opérations chirurgicales, les frais médicamenteux, les vaccins… Les cotisations sont toutefois moins importantes que celles des chats et chiens. Les ménages peuvent compter seulement près de 5 euros par mois pour pouvoir assurer leur Nac.

Pourquoi avons-nous pensé à une assurance chat pas cher?

Ce comparatif d’assurance chat a été créé parce que la population des chats en France a beaucoup augmenté ces dernières années (+11% en 2 ans) par rapport à celle des chiens (-2% la même période). Même si les poissons sont les plus présents dans les foyers (55% des animaux de compagnie), l’assurance habitation a encore du mal à tenir compte des aquariums des ménages. Ce qui fait que nous sensibilisons les ménages à souscrire leurs chats en assurance.

  • Les statistiques l’évoquent

Presque 63 millions d’animaux de compagnie de tout genre vivent en France en 2014, à peu près le même nombre que la population (65 millions en fin 2012), d’après la dernière enquête FACCO/TNS SOFRES. En fait, 1 foyer sur 2 possède un compagnon, un chiffre qui ne subit presque pas de modification. Les chats représentent 20% des animaux domestiques tandis que les chiens 12%. Les restes sont des oiseaux avec 9% et des petits mammifères avec seulement 5%.

La même étude a évoqué le profil des maîtres des chats (contre ceux des chiens) en France. 67,3% des familles qui ont un demeure avec jardin possèdent des chats (contre 78,4% qui ont des chiens), 69,9% des ménages qui habitent dans une maison sans jardin possèdent des chats (contre 80,60%), 53,90% des foyers qui ont un adulte possèdent des chats (contre 58,80%), 40,3% des foyers avec 3 personnes et plus ont des chats (contre 44,7%) et 29,20% des foyers avec 1 personne et plus ont des chats (contre 32,1%).

Les Français dépensent, en outre, une fortune pour leurs animaux de compagnie selon le sondage d’un comparateur d’assurances réalisé en février 2015 sur un échantillon de 2 800 personnes. 50% des maîtres dépensent en moyenne près de 500 euros par an. Quelque 40% d’eux décaissent annuellement entre 500 et 1 000 euros. Il reste 12% à pouvoir débourser plus de 1 000 euros par an pendant que 17% de ses propriétaires n’hésitent pas à en payer un service premium. Ces dépenses englobent :

  • les vaccins CHPLR la première année (140 euros),
  • une éventuelle castration (200 euros),
  • une stérilisation (entre 300 et 500 euros),
  • divers accessoires : sacs de transport (50 euros), colliers (30 euros), gamelle (25 euros), puce électronique obligatoire pour les chiens (plus de 60 euros), passeport animal en cas de voyage (5 à 10 euros)…
  • autres soins vétérinaires, les nourritures, les petits jouets, les vêtements,
  • réparation des appareils électroniques amochés par les animaux de compagnie à peu près de 50 millions d’euros par an (par exemple les tablettes…)

Pourquoi assurer son chat ?

Vu que les chats sont plus nombreux en France que les chiens, assurer un chat apporte des avantages. La plupart des ménages pensent le contraire en soulignant que c’est du gaspillage. Au contraire, souscrire votre félin qu’il soit de gouttière ou de race en assurance chat vous permet de réaliser d’économie considérable tout en :

  • Misant sur le bien-être de votre chat. Quelle que soit la race de votre félin, il n’est pas à l’abri d’une maladie, d’un accident ou autre. Ce qui fait qu’il est profitable de le souscrire à une assurance pour ne pas supporter entièrement des frais vétérinaires très chers, d’autant plus que le bien-être de votre compagnon de tous poils est toujours assuré quel que soit les circonstances.
  • Choisissant l’assurance chat adapté. Les assurances chat et autres animaux domestiques commencent à se multiplier sur internet. Ce qui fait qu’il ne faut pas prendre une décision à la hâte, mais prendre le temps d’accéder à un comparateur d’assurance chat, comme le nôtre, qui, seul, peut vous proposer très rapidement de nombreuses offres à comparer. C’est de cette façon seulement que vous serez sûr de tomber à une offre adaptée à votre budget et à votre chat.
  • Faisant attention aux détails : les taux de remboursement (entre 50 et 100%), les prix, la franchise (frais non remboursables), le plafond limite de remboursement, le délai de carence (temps d’attente jusqu’à ce que le contrat signé devienne actif, qui peut varier de 7 à 180 jours) et la gage de confiance (principalement la Charte des Vétérinaires, prouvant que votre assureur accepte de collaborer avec les vétérinaires).

Pourquoi les ménages français n’assurent pas leurs animaux de compagnie ?

L’étude FACCO/TNS SOFRES a encore révélé que 52% des Français adoptent des animaux pour en recevoir de l’affection, 49,2% en veulent satisfaire une passion, 20% pour participer à l’éducation de leur enfant et 11% pour combler une solitude. Ils passent des heures avec eux pour jouer, se promener, faire des jeux… les emmènent en vacances alors qu’ils… boudent à les souscrire en assurance. Pourquoi ?

  • Manque de sensibilisation

Les dernières statistiques montrent que seulement 4% des chats et chiens en France sont assurés. Alors que dans le classement européen en possession d’animal domestique, le France est au 2ème rang après l’Angleterre. L’assurance chat ou des animaux de compagnie est encore une opportunité à tenir. Pourtant, les voisins de l’Hexagone, comme la Grande-Bretagne assure 40% de leurs animaux de compagnie et le record est battu par la Suède en arrivant à assurer 85% des leurs.

Ce n’est pas que les maîtres Français n’aiment pas assurer leurs compagnons, mais il existe essentiellement un manque de sensibilisation auprès du public. C’est en partie lié à des raisons culturelles. Nombreux sont les foyers qui arguent qu’ils ne sont pris en charge que par la Sécu et pourquoi dépenser plus pour des… « animaux » ?

  • « Notre vétérinaire s’y oppose ! »

Les vétérinaires français, il y a longtemps de cela, se sont montrés opposés à l’idée que les ménages assurent leurs animaux domestiques. « C’est absurde en soi ! », selon leurs propos. Force est, pourtant, de constater que les tarifs vétérinaires ont subi une hausse vertigineuse, en 10 ans, à peu près de 72% face à un pouvoir d’achat de ménages qui diminue ou du moins qui demeure stable. Ce qui fait qu’il est avantageux pour un ménage qui a un chat ou autre animal domestique de leur souscrire en assurance pour que cette institution rembourse tout ou une grande partie des frais vétérinaires onéreux.

Or, face à prolifération en ligne des assurances pour animaux de compagnie, d’ici quelques années, elles deviendront l’Olympe des assurances. Avez-vous un chat ? Ou un autre animal de compagnie ? Etes-vous convaincu que votre animal a besoin d’être assuré, non seulement pour son bien, mais aussi et surtout pour votre économie ? Vous avez répondu « oui » à toutes ces questions, il ne faut plus hésiter à accéder à notre comparateur d’assurance chat : c’est gratuit, sans engagement et rapide.

Pourquoi choisir notre comparateur d’assurance chat ?

Face à la prolifération des sites d’assurance chat (et autres animaux domestiques) sur le net, il faut faire le bon choix pour ne pas rajouter d’autres soucis aux problèmes de vos animaux. La prévention de la santé de votre boule de poil ne doit pas être négligée, autrement dit l’assurance ne doit pas être choisie à la hâte. Il faut prendre le temps de bien comparer des dizaines, centaines voire des milliers de formules en ligne avant de se décider. Ce n’est pas difficile et ça ne prend même pas votre temps en accédant à un comparateur, comme le nôtre.

  • Détecter la meilleure offre

Vous pouvez retrouver via notre comparatif l’offre qui correspond le plus à votre budget, aux besoins de votre animal, à leurs garanties, aux formules que vous préférez, au meilleur rapport qualité/prix sur le marché… Si vous rencontrez des difficultés quant aux palettes de choix qui vous sont proposés, il ne faut pas hésiter à demander l’aide de professionnels qui peut vous orienter vers le bon choix assurance chat ou autres animaux de compagnies. Il est tout à fait raisonnable d’y penser tôt, car c’est ce qui matérialise votre rôle de maître.

Vous devez ainsi bien remplir le formulaire qui comporte généralement des informations concernant : le type d’animal, la race, la catégorie (pour les chiens), l’âge, l’identification (le tatouage ou la puce électronique), les détails sur les vaccinations et leurs rappels, les garanties désirées, les options voulues, votre budget, vos contacts.

  • Avoir accès à d’autres types d’assurance animal domestique

Avez-vous un autre animal de compagnie, autre que le chat ? Eh bien, il suffit de découvrir nos autres types d’assurance :

  • Assurance chien
  • Assurance Nac

Notre site assure les Nac, bien que très peu d’assureurs ne s’y engagent, jugeant que ces derniers sont trop dangereux ou encore trop fragiles. Il vous offre, pour cela, des formules adaptées à votre animal, des économies sur les frais vétérinaires et bien évidemment des services rapides, gratuits et sans engagements. Il suffit de remplir le formulaire de notre site pour connaître toutes les offres et ainsi de choisir la proposition la plus avantageuse. Il ne vous reste comme dernière étape que de souscrire un contrat directement en ligne.

Mentions légales - Contact - Liens utiles